Print preview Close

Showing 27 results

Archival description
Fribourg - Fonds Dubas
Print preview Hierarchy View:

10 results with digital objects Show results with digital objects

Fribourg. Vue prise au-dessus du pont du Gottéron - illustration tirée de la Suisse à vol d'oiseau [panorama, paysage urbain]

Comme l'indique le titre d'origine, Alfred Guesdon saisit Fribourg depuis un point de vue situé au-dessus du pont du Gottéron, mais toutefois surélevé comme le suggère l'amplitude de sa vision. Sa composition restitute le panorama de la cité des Zaehringen dans son environnement naturel, mais aussi d'infimes silhouettes animant les places et les voies de circulation. La rhétorique est rehaussée par la luminosité dorée qui enveloppe la cité et le fin clair-obscur du premier plan.
Par rapport à l'édition de 1859, la parution successive, entre 1862 et 1864, note l'arrivée du chemin de fer. En immersion dans le paysage, à l’arrière-plan droit, un train circule à pleine vapeur sur le viaduc de Grandfey flambant neuf. Cet élément, microscopique à échelle compositionnelle, est déclencheur du visage moderne de Fribourg.
Alfred Guesdon dessine la présente vue de Fribourg dans les années 1850. A la fois éblouissante et précise, l’image connaît un certain succès éditorial. En 1859, elle est publiée à Paris par l’éditeur Hauser dans La Suisse à vol d’oiseau, prestigieux recueil dédié aux villes suisses. On retrouve la composition actualisée dans l’édition parue de 1862 à 1864 chez Dusacq. En effet, à peine visible, pourtant cruciale pour le développement de Fribourg, l’arrivée du chemin de fer est signalée par la silhouette d’un train circulant à pleine vapeur sur le viaduc de Grandfey.

La lithographie a été exposée à la Maison de Ville en novembre 2020 dans le cadre du "Retour vers le Futur" avec son pendant photographique réalisé avec un drone par Valentine Brodard.

Guesdon, Alfred

Fribourg. Quartier de la Neuve-Ville.

C’est en 1838 que F.-F. d’Andiran, artiste multi-talentueux établi à Lausanne, publie "Suisse et Savoie. Vues Pittoresques". Sur les 25 illustrations de cet album de haut vol, pas moins de 8 dépeignent Fribourg et son paysage urbain si varié. Très impressionné par la Neuveville, d’Andiran en tire un saisissant ‘portrait de quartier’, entre romantisme et critique sociale.

Transcendant la joliesse de son style, d’Andiran porte un regard empathique envers ce quartier populaire. Il exacerbe le contraste entre la ville haute, dominante, élégante mais distante, et la ville basse, pauvre, pittoresque et si romanesque malgré son délabrement. L’enchevêtrement des architectures chaotiques est restitué avec brio. Les façades des arrière-cours misérables prennent ainsi le pas sur l’éminent Hôtel cantonal et la tour de Saint-Nicolas, diluée dans les nuages. Pour gagner cette perspective, l’artiste s’était rendu sur les fortifications médiévales qui longeaient la Sarine.

D' Andiran, Frédéric-François

Vue du bas du Stalden à Fribourg, montrant la terrasse du Plätzli

Œuvre particulièrement séduisante, isolant le bas du Stalden, où Curty habitait. Comme l’écrivit Michel Terrapon, ces maisons agglutinées ont vraiment « l’allure de nids d’aigle agrippés à plus de trente mètres au-dessus de la rivière ». C’est dans ces demeures vertigineuses qu’ont vécu – si l’on ose cet anachronisme – l’actrice Magali Noël et Gérard Bourgarel, fondateur de Pro Fribourg.

Curty, Joseph-Emanuel

Results 1 to 10 of 27